Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'univers de Frank William Batchou

L'univers de Frank William Batchou

Nous vous présentons dans ce blog toute l'actualité sur le Cameroun. Et une ouverture sur le monde... Merci pour vos commentaires et surtout vos critiques constructives


Yaoundé: Un faux policier dans les griffes de la vraie police

Publié par Franky Willy sur 26 Août 2009, 19:09pm

Catégories : #Société

Yaoundé

Un faux policier dans les griffes de la vraie police

 

Intervention policiare pour litiges immobiliers
Attention aux policier vérreux

Certains taximen et gérants de call box de la ville de Yaoundé peuvent désormais dormir le point fermé. Et pour cause, le nommé Tsanga Rodrigue alias gardien de la paix Zogo, leur bourreau de tous les temps, séjourne actuellement dans les geôles du commissariat de premier arrondissement de Yaoundé. Pendant plus de deux ans, il a usé de diverses manœuvres de dissuasions pour extorquer à ces victimes suscitées d’énormes sommes d’argent et de nombreux téléphones portables. Ce jeune usurpateur de titre est âgé de vingt et un ans. Il a capturé le 15 août dernier par les éléments de la division régionale de la police judiciaire du Centre à la suite d’un renseignement conduit de main de maître par le commissaire de police Pierre Nitche. Avant son arrestation, le commissaire Pierre Nitche a fait le constat selon lequel, Tsanga Rodrigue alias gardien de la paix Zogo, le faux policier, arbore l’uniforme des forces de maintien de l’ordre. Pourtant, il n’a jamais été compté au sein de l’effectif de la police. Ce qui amène le commissaire son supposé « élément » de dangereux.

« Ce jeune homme fonctionne comme s’il était membre d’un corps constitué alors que ce n’est pas le cas. C’est donc un élément dangereux dans la mesure où, les actes qu’il pose dans la ville dénature tout un corps d’Etat. Nous nous battons pour restaurer de l’ordre dans la ville et éviter que ce genre de situation ne se reproduise plus dans l’avenir », annonce le commissaire. Sa manière d’agir dans la ville a poussé tout son entourage et surtout sa petite amie à croire qu’il fait partir du corps de la police. Lui-même l’avoue à haute et intelligible voix : « Ma petite n’a jamais su que je n’étais pas policier. Parce qu’elle a toujours eu à voir cette tenue de la police chez moi.  Quand elle y venait. Elle s’est finalement rendue compte que je ne suis pas policier quand on m’a arrêté ». Selon Rose, une gérante de call box, l’arrestation de cet homme est le bienvenu parce qu’ « il m’a menacé à plusieurs reprises ici à la poste centrale. La dernière fois qu’il est venu ici, je crois bien, au mois de juin, j’ai été obligé de négocier 5.000Fcfa pour qu’il ne prenne pas mon téléphone portable ». Après la fouille perpétrée à son domicile par les éléments de la division régionale de la police judiciaire du Centre, l’on a retrouvé plusieurs effets parmi lesquels un béret, une paire de ranges et une uniforme de police. Cet équipement appartiendrait à son frère aîné, un commissaire de police révoqué en 2006. Selon les sources policières, il sera déféré devant le procureur de la République ce matin, 27 août 2009. En attendant de connaître sa peine à purger.

Frank William BATCHOU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents