Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'univers de Frank William Batchou

L'univers de Frank William Batchou

Nous vous présentons dans ce blog toute l'actualité sur le Cameroun. Et une ouverture sur le monde... Merci pour vos commentaires et surtout vos critiques constructives


Voxafrica donne de la voix à Yaoundé

Publié par Franky Willy sur 1 Septembre 2009, 18:56pm

Catégories : #Société

Conférence de presse

Voxafrica donne de la voix à Yaoundé

 

 
                               De la gauche vers la droite: Eric Nyindu, Vanessa Mulangala, Rolande Kammogne et Jules Domche

Le lancement officiel des activités de la chaîne panafricaine Voxafrica en Afrique centrale aura lieu le 4 septembre prochain au Hilton hôtel de Yaoundé. En prélude à cet événement, la direction régionale de cette chaîne de télévision panafricaine coordonnée par Jules Domche a donné une conférence de presse lundi dernier, 31 août 2009, aux environs de 16heures dans les jardins de Jully Guest House à Yaoundé. Comme intervenant, on a eu Rolande Kammogne, la directrice générale de Voxafrica, Eric Nyindu, le directeur de l’information et Vanessa Mulangala, l’animatrice de l’émission « afro buzz ». Des différentes interventions, il ressort que le principal objectif de cette extension dans toutes les parties de l’Afrique et plus précisément de la zone Afrique centrale est de rechercher les informations de proximité pour la satisfaction de ses téléspectateurs et présenter la véritable image de l’Afrique aux africains de la Diaspora. Celle de la joie à travers ses différentes variétés musicales, des guerres, des souffrances… Selon Rolande Kammogne, la chaîne panafricaine Voxafrica est composé de deux chaînes : Voxafrica international et voxafrica pour l’Afrique. C’est cette dernière qui couvre tout le continent africain. C’est pour cette raison qu’elle est de prime abord bilingue. Ainsi, poursuit-elle, les programmes diffusés actuellement sont à 20% en anglais et 80% en français. L’équilibre sera rétabli progressivement avec l’entrée en scène des programmes en provenance des différentes directions africaines. Lesquelles directions seront appelées à produire aussi des émissions en langues locales comme le Lingala, le swaïli, le bambara… et sous-titrées soit en français soit en anglais. Rolande kammogne ajoute que « cette programmation est subdivisée en trois partie soit un tiers pour les informations, un tiers pour le divertissement et un tiers pour les débats. La majorité des émissions viendront de l’Afrique bien que la chaîne soit basée à Londres en Angleterre ».


  
Jules Domche

Si Voxafrica se veut différentes des autres télévisions, pourquoi choisir être une chaîne généraliste ? Eric Nyindu de répondre : « Nous avons choisi d’allier l’information au divertissement pour éviter d’être uniquement une chaîne informationnelle. De peur de se heurter plus tard à un manque de moyens financier. Prenant le cas de France 24 ou Aljazira, ces chaînes sont respectivement financées par le gouvernement français et des fonds pétroliers. Ce qui n’est pas le cas pour nous autres ». Pour ce qui est de leur présence sur le satellite Sirius 4 et non Canalsat, les responsables de la chaîne affirment que Canalsat est destiné aux personnes nanties. Il est devenu populaire à cause de la piraterie. Avec Sirius 4, nous couvrons toute l’Afrique et non une partie. Mais, nous sommes en pourparler avec les dirigeants de Canalsat pour une éventuelle collaboration. La chaîne a été depuis mai 2007.


Frank William BATCHOU

Et Florette MANEDONG


Les réactions

Rolande Kammogne, directrice générale de Voxafrica

« Notre chaîne donne la chance aux jeunes talentueux »

 

Sur notre chaîne, il y a de la musique ivoirienne, il y a du divertissement… Pourquoi ne pas connecter toutes ces différentes parties de l’Afrique. Je pense que notre bonheur est de dire que nous sommes créatif. Nous ne sommes pas dans un modèle statique. On a une jeune équipe et on a des gens qui ont envie de travailler. C’est pourquoi on donne la chance aux jeunes, on donne la chance aux talents et on a un projet intéressant là-dessus. Londres, c’est un peut le Centre. On a un réseau solfware. Toutes les informations qui arrivent de part l’Afrique tombe dans une boîte virtuelle. De notre boîte virtuelle, nous pouvons avoir notre correspondant à Abidjan, on peut avoir l’information de notre correspondant du Cameroun… De manière technique, je pense qu’on arrive à gérer parce qu’on a la chance d’avoir des partenaires comme celui du Cameroun qui est Saconet et un pari sur le futur qui est la fibre optique.

 

Eric Nyindu, directeur de l’information de Voxafrica

« Nous sommes pour la concurrence libre et non le monopole »

 

La concurrence existe sur plusieurs modèles et moi je ne suis pas pour le monopole. Je suis pour la concurrence libre. On verra à la fin que c’est le meilleur qui restera en place. Si on était les seuls sur un marché, ce sera triste parce qu’on entendra que la voix de Voxafrica. On sent aujourd’hui que l’Afrique est assez mature et que toutes les voix de l’Afrique se font entendre. En ce qui concerne l’originalité de Voxafrica, c’est une chaîne d’abord panafricaine et bilingue. On est aussi une chaîne indépendante à capitaux privés. Tout ça fera vraiment la différence. Le Cameroun est l’Afrique en miniature. C’est un pays fabuleux. Tout ce qui se passe en Afrique peut se retrouver au Cameroun en terme de dynamisme. La crise touche aussi le Cameroun. Durant mon séjour au Cameroun, je vais enregistrer plusieurs émissions par exemple sur la place du Cameroun en Afrique centrale, est ce que le Cameroun peut devenir moteur de cet ensemble sous régionale, quelle est la stratégie de ce pays ? Ce sera une sorte de carte du Cameroun où j’aurais à la fois des artistes, des hommes politiques, des représentants d’Ong et de la société civile pour qu’ils essayent de nous expliquer quel est le dynamisme aujourd’hui de la société camerounaise. On va essayer de le comprendre. Ceci de la bouche des camerounais eux même.

Propos recueillis par :

Frank William BATCHOU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents