Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'univers de Frank William Batchou

L'univers de Frank William Batchou

Nous vous présentons dans ce blog toute l'actualité sur le Cameroun. Et une ouverture sur le monde... Merci pour vos commentaires et surtout vos critiques constructives


Vicky Brown implore la protection de la réserve du Dja

Publié par Franky Willy sur 9 Septembre 2009, 12:17pm

Catégories : #Culture

Musique – Discographie

A travers son album, il s’érige en porte parole du peuple vivant dans cette région du Cameroun. 

Vicky Brown implore la protection de la réserve du Dja

 Le défenseur de la biosphère du Dja

Le peuple Baka peut désormais se réjouir d’avoir un artiste musicien qui plaide pour sa cause. Ce combattant se nomme Vicky Brown. Musicalement parlant, il est « Voice of the people » d’où la traduction : « La voix du peuple ». C’est cette expression qui estampille cet album. Le tout premier de ce jeune artiste sorti dans les bacs au courant du mois d’août et actuellement en diffusion dans toutes les chaînes de la capitale politique. Fort intéressé par le combat enclenché par Vicky Brown, l’album a été produit par l’Ong Living Earth Foundation et Bristol conservation and science foundation avec un appui du ministère de la Forêt et de la faune (Minfop). Il est riche de treize titres avec un assemblage de rythmes locaux de la contrée du Dja vulgarisé par la communauté pygmée en générale, le rap et le makossa. Les chansons sont exécutées en français, en anglais et en langue locale. Question de permettre aux mélomanes d’assimiler le message dont-il révèle ici.

Cet album est un ensemble de cris de détresse lancé par près de 60.000 personnes habitant dans les 159 villages situés tout autour de la réserve. Une région dans laquelle il a personnellement touché les réalités du terrain avant le début de l’enregistrement de l’album. Tenez « Baka n’est pas fou ! », la plage trois du disque qui met en relief la maltraitance des peuples Baka. Pour cela, il rappelle au peuple Bantou d’arrêter son cinéma parce que « Baka n’est pas fou, Baka n’est pas bête. Baka ne tue pas les espèces en voie de disparition. Toi tu viens le tromper avec la cigarette, avec l’odontole ; il rentre en forêt tue gorille, chimpanzés… Les bantous exploitent beaucoup les baka qui travaillent dans leur champ sans manger, sans nourriture. Au contraire, on leurs fouette…», chante-t-il. Triste sort pour ce peuple. Des conseils, il en donne également. Dans le titre cinq baptisé « Community forest », Vicky brown annonce que pour avoir une forêt communautaire, il faut d’abord créer une organisation communautaire reconnue par l’Etat. Ensuite, édifier, délimiter, cartographier et sécuriser le site. Il faut aussi soumettre un plan simple de gestion et signer le droit de gestion. Toutefois, « la superficie ne doit à jamais dépasser cinq milles (5000) hectares », rappelle-t-il sous un fond makossa nouvelle version bien dansant. Il rend aussi hommage à la femme rurale qui, pour lui, travaille uniquement pour le développement.

 

Non à la corruption

Corruption et contraventions de la loi sont des ennemis de la conservation et du développement. Ces deux fléaux sociaux minent sérieusement cette partie du pays.  Suite aux plaintes des baka, Vicky Brown demande aux uns et aux autres de respecter la loi sans tenir compte de leur statut ou de leur richesse. Car, la corruption est un cancer qu’il faut éradiquer de la société. Ainsi, ceux qui travaillent dans le domaine de la mise en application des lois doivent viser la tyrannie, l’abus et le mépris flagrant des lois. La suite… dans le disque. L’artiste a débuté sa carrière musicale à l’âge de douze ans par des interprétations. Puis, il a fait les cabarets de la ville de Yaoundé et enregistré plusieurs maquettes sans succès de production. Séduit par son style et son bilinguisme, l’Ong Living Earth Foundation l’a contacté pour l’enregistrement de ce disque. Lequel sera gratuitement distribué dans les écoles et la région du Dja.

Frank William BATCHOU

 

Fiche technique

Auteur compositeur : Vicky Brown

Chœur et featuring : Deesse Baka, Julio Maggic, Michecan l’Africain, Petit Sako et Caramel 2A

Guitare Bass : Nono Bass

Guitare solo : Julio maggic

Percussion : George Onguene

Programmation musicale: Caramel 2A

Studio d’enregistrement : Caramel 2A

Production: Living Earth Foundation and Bristol Zoo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents