Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'univers de Frank William Batchou

L'univers de Frank William Batchou

Nous vous présentons dans ce blog toute l'actualité sur le Cameroun. Et une ouverture sur le monde... Merci pour vos commentaires et surtout vos critiques constructives


Rentrée scolaire 2009: Démarrage incertain des cours dans le Nyong et Ekelle

Publié par Franky Willy sur 10 Septembre 2009, 11:07am

Catégories : #Société

Société – Education

Rentrée scolaire

Les établissements scolaires croupissent encore dans la broussaille. Quant aux élèves, ils disent reprendre le chemin de l’école la semaine prochaine.

Démarrage incertain des cours dans le Nyong et Ekelle

 Une route à Moya, village de brousse au Cameroun

Rentrée scolaire 2009-2010. Les carillons retentissent depuis ce matin dans tous les établissements scolaires implantés sur le triangle national. Dans certains collèges et écoles publiques du département du Nyong et Ekelle dans la région du Centre, l’incertitude autour du démarrage effectif des cours ce matin plane encore. Vendredi dernier, 4 septembre 2009, nous sommes à l’Ecole publique de Mbonjock. Difficile de circuler ici à cause des hautes herbes qui ont envahi la cours de récréation et les alentours. D’autres branches de ces mauvaises herbes ont rampé pour finalement trouver refuge sur les bancs dans les salles de classe. Des odeurs insupportables de déchets laissés par des vacanciers ayant visité l’école quelques heures plutôt parfument l’établissement. D’où, un concert de mouches à vous casser le tympan. A voir cette enceinte publique, on se rend à l’évidence que la rentrée du personnel administratif n’a pas eu lieu ici comme partout ailleurs. Autre site pour un même scénario, c’est l’Ecole publique de Bomabom. Après renseignement auprès d’un habitant dudit village de retour de plantation, ce dernier nous informe que certains élèves de cette école sont présentement à la « Fédération camerounaise de matango ».

Communauté rurale de Moya au Cameroun, les enfants de l'école
Des élèves de l'école primaire

C’est une petite case construite avec des bambous et recouverts de terre. Les ouvertures sur le mur laissent pénétrer quelques rayons de soleil dans la salle par très salubre. Une sixaine de jeunes sabrent du vin de palme. Leur âge oscille entre douze et seize ans. « Nous avons voulu défricher l’école la semaine passée parce qu’il pleuvait mais aussi parce qu’on voudrait encore quelques jours de congé. Nous allons défricher au cours de la semaine pour commencer les cours le lundi suivant [14 septembre 2009, Ndlr] », lance notre interlocuteur entre deux gorgés de vin de palme. Et d’ajouter : « C’est notre décision. L’école ne finit pas grand frère ». Pour d’autres, c’est le moment opportun de prendre non seulement quelques jours de congés supplémentaires mais aussi de préparer sa rentrée scolaire : « Je vais à Yaoundé tout à l’heure où je vais passer une semaine de repos au domicile de mon frère aîné. J’ai trop travaillé ces derniers jours au champ. Pendant mon séjour, nous irons au marché acheter mes fournitures scolaires parce que j’ai économisé un peu d’argent. Je débute les cours peut-être vendredi prochain », informe Mbock P., élève au Cetic de Ngue Likock dans l’arrondissement de Matomb. Concernant le retard dans les cours, il répond qu’« il n’y a aucun souci. Je vais juste les recopier et remettre au même niveau que les autres. J’ai l’habitude de le faire ».

Contrairement à ces établissements, le Lycée de Makak semble prêt à accueillir ces élèves dès ce matin. Selon les informations recueillies sur le site, la rentrée des enseignants a eu lieu mardi dernier, 1er septembre 2009, et ont pris connaissance de leur nouvel emploi de temps. L’un des enseignants rencontrés confirme sous anonymat cette information. Cependant, il regrette que « la route reliant cette cité à Yaoundé, sa ville de résidence, n’est pas encore bonne. Sinon, je viendrai chaque matin et retourner le soir. Il est difficile pour moi de me domicilier ici. On verra ce qu’il faut faire dès le jour de la rentrée ».

Frank William BATCHOU

                                                                                      dans le Nyong et Kelle
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents