Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'univers de Frank William Batchou

L'univers de Frank William Batchou

Nous vous présentons dans ce blog toute l'actualité sur le Cameroun. Et une ouverture sur le monde... Merci pour vos commentaires et surtout vos critiques constructives


Edgard Alain Mebe Ngo’o passe les troupes en revue

Publié par Franky Willy sur 12 Novembre 2009, 03:17am

Catégories : #Société

Société – Armée

Prise de contact

Il a entamé depuis lundi dernier une visite des services et formations extérieurs de la 2e région militaire du Littoral, du Sud-Ouest, l’Ouest et le Nord ouest.

Edgard Alain Mebe Ngo’o passe les troupes en revue

 

Le Mindef (2e venant de la droite)

J
our exceptionnel, ambiance exceptionnelle. Drapés dans leur tenue des grands jours, les gendarmes et militaires sont sortis comme un seul homme hier, 10 novembre 2009, pour accueillir Edgard Alain Mebe Ngo’o, ministre délégué à la Présidence chargé de la Défense (Mindef), en visite de prise de contact dans la garnison de Douala. Une journée animée par la fanfare de la gendarmerie nationale. Dans les différents services visités, Edgard Alain Mebe Ngo’o a touché du doigt les difficultés auxquelles font face les hommes en tenue. Premier cliché, l’hôpital militaire de Douala où Emile Aben Mbozo’o, lieutenant colonel médecin dudit centre, a profité de l’occasion pour solliciter entre autres la construction d’un bloc gynécologique, l’obtention d’un scanner et d’un respirateur automatique. Aux postes de commandement de la Deuxième région militaire inter armée (Rmia) et du secteur militaire terrestre n°2 de Douala, il ressort que la plupart du matériel est obsolète.



Dans leurs exposés respectifs, les commandants de la Rmia, Saly Mohamadou et Jean Calvin Lemagni de la 2e région de gendarmerie de Douala ont parlé des problèmes géoéconomiques sécuritaires auxquels sont confrontées leurs unités. Le 2nd cite entre autres les moto taximen qui pour lui constituent « une armée » face à l’armée. En outre, on a une population hétérogène sans cesse croissante avec un taux élevé d’étrangers ainsi que plusieurs partis politiques. Ce qui entraîne souvent une menace à l’ordre public. En guise de réponse, le Mindef a évité de faire des promesses hâtives à ses « troupes ». « Nous touchons du doigt les multiples difficultés auxquelles vous êtes confrontés. Pour le moment, je ne souhaite prendre aucun engagement. Je pourrais l’année prochaine faire un geste pour permettre une avancée positive de notre armée pour qu’elle atteigne les objectifs qu’elle s’est fixée ». Et d’ajouter : « Le chef de l’Etat ne reste pas insensible à vos réalisations sur le terrain. Il vous adresse ses encouragements et vous exhorte à plus d’abnégation au travail. Il va aussi permettre votre montée en puissance grâce aux logements, une couverture sanitaire… ».



La dragée haute des sapeurs pompiers


S’il est un corps de cette armée qui a su transformer ses difficultés en une réussite, c’est les sapeurs pompiers de Douala. C’est le constat fait lors de la visite de la caserne des « soldats de feu » vieille de plus de cinquante ans. Dans son exposé, le commandant du 20e groupement national des sapeurs pompiers, Théophile Owono Nlend, a dressé le bilan de ses hommes au cours de l’année 2008. Il ressort que les pompiers ont effectué 1085 interventions. Soit 543 cas d’incendie, 121 cas des accidents de la circulation, 214 secours à victime, 65 assistances à personnes en danger, 58 enlèvements de corps, 12 cas de noyade et 60 fausses alertes. Pour un bilan croissant de 18%. Comme besoin, il sollicite la création des centres de secours à Mutenguene, Edéa, Bafoussam, Kumba, Dschang, Foumban…, l’extension du réseau d’eau d’incendie et la mise en application des normes de sécurité des zones d’intervention. La visite d’hier s’est achevée par deux séances de démonstration d’intervention des sapeurs pompiers. Elle se poursuit dès ce matin à Limbé, à la Barge du Rio del rey, Tiko, Nkongsamba, Bamenda et Bafoussam. Rappelons que le chef de corps a commencé sa visite lundi dernier, 9 novembre 2009, au bataillon air à Edéa. Là, il a proscrit l’indiscipline et a annoncé que des éléments qui s’écartent de la discipline seront désormais mis à l’écart.

 Frank William BATCHOU
à Douala

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents