Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'univers de Frank William Batchou

L'univers de Frank William Batchou

Nous vous présentons dans ce blog toute l'actualité sur le Cameroun. Et une ouverture sur le monde... Merci pour vos commentaires et surtout vos critiques constructives


Edgard Alain Mebe Ngo'o: Sept jours pour prôner la discipline au sein de l’armée

Publié par Franky Willy sur 17 Novembre 2009, 14:07pm

Catégories : #Société


Société – Armée

 

Edgard Alain Mebe Ngo’o

Durant sa tournée de prise de contact dans la 2e région militaire inter armée, le Mindef a relevé nombres de cas d’indiscipline dans l’armée et exige son éradication dans les brefs délais.

Sept jours pour prôner la discipline au sein de l’armée


 

L’objectif a été atteint. Celui de passer en revue de toutes les garnisons relevant de la deuxième région militaire inter armée. Cette visite de prise de contact de Edgard Alain Mebe Ngo’o, le ministre délégué à la Présidence de la république chargé de la défense (Mindef) s’est achevée hier, 15 novembre 2009, par la Légion de l’Ouest sis à Bafoussam. Toute la semaine (la tournée a démarré le 9 novembre 2009), le Mindef a entre autre visité le bataillons sol air d’Edéa, des troupes aéroportiques de Koutaba, les postes de commandement du secteur militaire terrestre n°2 de Douala, les légions du Nord-ouest et de l’Ouest, le Régime d’artillerie sol sol de Nkongsamba, sans oublier les différentes bases du bataillon d’intervention rapide (Bir) de Douala et Man’o war bay.

Du discours d’Edgard Alain Mebe Ngo’o aux troupes, il ressort que cette descente sur le terrain est une occasion (pour lui) de tirer la sonnette d’alarme sur certains dysfonctionnements d’ordre éthique qui sont de plus en plus observés au sein de l’armée camerounaise. Lesquels sont de nature à compromettre (dangereusement) l’exécution des missions régaliennes qui leurs sont prescrites. C’est pourquoi, cinq moins seulement après sa nomination, le Mindef constate qu’une bonne franche du personnel de l’armée par ignorance ou en toute connaissance de cause s’illustre au quotidien par une indiscipline caractérisée. Laquelle pose des entorses aux règles de la discipline militaire : la politesse, la solidarité, le respect de la hiérarchie d’autorité, l’obligation de réserves.

Pendant ce temps, « le vandalisme, le détournement et le vol des effets militaires, la recherche du gain effréné notamment l’argent, conduisent à des compromissions les plus abjectes… », reconnaît-t-il. Et de mentionner que là où le bas blesse, « on retrouve de plus en plus l’implication des militaires dans la commission des actes de criminalité et de grand banditisme soit en s’impliquant eux même soit indirectement à travers la cession ou la vente d’armes, munitions et autres matériels militaires. Et du côté de la gendarmerie, il y a la manipulation des enquêtes, la libération des individus suspects moyennant rétribution, des les tracasseries de contrôles routiers, les transactions douteuses lors des concours, des recrutements et des stages de formation. Je vais m’y pencher avec la même détermination », rappelle-t-il. Si cette situation relevée tend à se généraliser, c’est que, dit le Mindef, les chefs militaires baissent les bras soit par laxisme soit par démagogie parce qu’ils veulent se rendre populaire auprès de la troupe ou parce que s’étant eux même compromis, ils ont perdu toute autorité pour agir.

Considérant que la discipline est la force principale des armées, « j’appelle à la mobilisation générale de restauration de la discipline au sein des armées et de la gendarmerie nationale. Cette mobilisation concerne en premier lieu les chefs militaires qui doivent éduquer et sanctionner (sévèrement) dans le but de récupérer les éléments encore récupérables. Mais aussi de sortir de nos rangs les indisciplinés irréductibles qui font en sorte que le discrédit soit jeté sur l’ensemble de l’armée ». Une prochaine tournée est annoncée dans les toutes prochaines semaines dans le septentrion.

Frank William BATCHOU

A Bafoussam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emile Christian DUSHIME 24/11/2009 19:34


Courage et bonne continuation; le pays a besoin de vous


Archives

Articles récents