Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'univers de Frank William Batchou

L'univers de Frank William Batchou

Nous vous présentons dans ce blog toute l'actualité sur le Cameroun. Et une ouverture sur le monde... Merci pour vos commentaires et surtout vos critiques constructives


Le personnel d’appui annonce une grève au campus de Buea

Publié par Franky Willy sur 23 Octobre 2009, 13:08pm

Catégories : #Société

Education – Enseignement supérieur

Revendication

Il exige le payement à cours terme de leur aéré de salaire et autres primes depuis 2008.

Le personnel d’appui annonce une grève au campus de Buea

 

La chair Unesco de Buea bientôt paralysée

La pluie qui a arrosé la capitale régionale du sud-ouest n’a guerre empêché les étudiants de  vaquer normalement à leurs cours, hier, 19 octobre 2009, à l’Université de Buea. Au bloc administratif principal de l’université des employés sont affalés sur leur fauteuil et somnolent faute d’occupation. Apprend-t-on ici. La nouvelle d’une probable grève au sein dudit campus semble être une information nouvelle pour la dizaine de personnes approchées. Au secrétariat du recteur, on a eu vent de l’information. Après moult tractations, l’un des quatre messieurs ici présents répond : « Nous avons écouté une pareille information. La grève serait probablement prévue le 2 novembre prochain. Il s’agirait de salaire impayé depuis quelques temps. Il faut rencontrer le chef de la division du personnel pour avoir un complément d’informations. Son bureau est situé tout près de l’amphi 250 de la faculté d’Education ». Détour au bureau du chef de la division du personnel. Ce dernier, visiblement occupé par la pile de papiers posés sur son bureau, rejette en bloc cette information. « Elle n’est pas fondée. D’ailleurs, nous (le personnel administratif central) n’avons reçu aucun document officiel transmis ici par ces supposés grévistes. Vous comprenez qu’il n’y a rien de sérieux dans toute cette affaire », affirme-t-il.

Si l’on s’en tient au mémorandum rédigé, signé et daté du 14 et du 16 octobre dernier par les vingt « futurs grévistes » au lendemain d’une assise tenue le 13 octobre 2009 au sein de cette université tenue à l’amphi 250, cette assertion du chef de la division du personnel est erronée. Car, une copie du mémorandum lui a été adressée ainsi qu’au vice recteur de l’Université de Buea. Avec ampliation aux ministres de l’Enseignement supérieur, du travail et de la sécurité sociale, au gouverneur de la région du Sud-ouest et au délégué régional du travail et de la sécurité sociale pour le Sud-ouest. Dans cette note, il réclame un aéré de salaire de 2006, 2007 et 2008, la deuxième partie de leur frais de productivité de 2006 et 2009, les primes de risque pour la sécurité des locaux universitaires (concernent les vigiles permanents), entre autres.

Selon Louis Abangma, coordonnateur de ce mouvement, son groupe donne jusqu’au 30 octobre prochain à l’administration de cette institution universitaire pour répondre (favorablement) à leur mémorandum. Faute de quoi, il entame leur sit-in le 2 novembre. D’après le mémorandum, le vice recteur a promit, lors du congrès du 9 septembre 2009, à ce groupe de soldé cette dette. Une promesse non tenue ! Pourtant, cet argent, d’après les memorendistes, devraient leur servir à préparer la rentrée scolaire et académique de leur progéniture.

Peut-il avoir une incidence sur le déroulement des activités de l’université au cas où la grève est effective ? Sous anonymat, un collaborateur du chef de la division du personnel rétorque : « Aucune incidence sur nos activités. S’ils rentrent en grève comme vous le dite, leur suppléant ou d’autres personnes recrutées pourront assurer le même travail. Donc, on a peur de rien ici », déclare-t-il. Confiant. Gare à la surprise le moment venu !

Frank William BATCHOU

à Buea

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents